Réalité et fiction

Découvrez les raisons pour lesquelles les études cliniques sont une étape essentielle à la découverte de nouveaux traitements.

Informez-vous. Balayez les idées reçues.

En quoi consiste un essai clinique ? Examinons quelques idées reçues

10 idées reçues sur les essais cliniques

Idée reçue 1 : Participer à un essai clinique n’apporte des avantages qu’à la société menant la recherche et non aux participants comme moi

Les essais cliniques donnent la possibilité aux participants d’accéder aux médicaments à l’étude, à une prise en charge spécialisée et à un suivi médical rapproché. Certains participants inclus dans les essais cliniques pourront bénéficier de bons, voire de meilleurs résultats que les personnes ne participant pas aux essais cliniques.

Idée reçue 2 : Ce n’est pas à moi que revient la décision de participer à une étude clinique

Votre médecin peut vous aider à réfléchir aux différentes options et vous donner des informations sur votre maladie. Vous pouvez également en parler à vos amis ou à vos proches. La décision finale vous appartient.

Idée reçue 3 : Les chercheurs traitent les participants comme des cobayes

Il existe une réglementation très stricte veillant à la protection de la sécurité, du bien-être, des droits et des préoccupations éthiques des patients tout au long d’un essai clinique. Les personnes incluses dans des essais cliniques participent activement à la recherche médicale et peuvent jouer un rôle important dans le développement et la commercialisation potentielle d’un nouveau médicament.

Idée reçue 4 : Les essais cliniques ne sont pas sûrs

Tous les essais cliniques comportent des bénéfices et des risques. Les risques varient selon le traitement à l’étude et l’état de santé des personnes participant à l’essai. Avant de commencer l’essai, les médecins de l’étude expliqueront les risques connus. Ils informeront également les participants si de nouvelles informations ayant trait aux risques deviennent disponibles en cours d’essai. Vous devrez consulter votre médecin si vous pensez présenter des symptômes ou que votre état de santé se détériore au cours de votre participation à l’essai.

Idée reçue 5 : La participation à un essai clinique coûte cher

Dans les études cliniques, le promoteur de l’étude (le laboratoire mettant au point le médicament expérimental) fournit gratuitement tous les médicaments à l’étude, et prend en charge toutes les procédures et les soins médicaux requis par l’étude pendant toute la durée de participation à la recherche. Les frais des participants peuvent également être remboursés, comme par exemple, les frais de transport ou de stationnement.

Idée reçue 6 : Les études de recherche clinique ne sont destinées qu’aux personnes
qui n’ont pas d’autres choix

Dans certaines situations, la participation à des essais cliniques vient en dernier recours, mais les essais cliniques peuvent également être proposés à tout stade de la maladie.

Idée reçue 7 : Les participants doivent résider près d’un grand centre hospitalier

Les essais cliniques peuvent être menés n’importe où. L’option de prendre le traitement chez vous ou dans une structure proche de chez vous est parfois proposée.

Idée reçue 8 : Le consentement éclairé de participation est destiné uniquement aux avocats

Le consentement éclairé fournit aux participants des informations sur leurs droits. Ce document fournit aussi des informations sur le déroulement de l’étude et aide les participants à comprendre les exigences et les risques et bénéfices éventuels liés à la participation à un essai clinique.

Idée reçue 9 : Une fois que vous avez signé le consentement éclairé, vous avez une obligation légale de participer

Les personnes incluses dans une étude ont le droit de décider de ne plus participer ou de quitter l’étude à tout moment. Elles collaborent avec leurs médecins afin de déterminer la meilleure stratégie thérapeutique adaptée à leur maladie.

Idée reçue 10 : Il est difficile d’obtenir des informations sur les essais cliniques

Le personnel dédié à la recherche doit s’assurer que les personnes incluses dans les études comprennent les risques et bénéfices associés à la participation à un essai, et est là pour répondre à vos questions.

Apprenez-en davantage sur les études Roche portant sur les MICI* une série d’essais cliniques évaluant un traitement expérimental pour la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn.

 

References: 1. www.ciscrp.org/wp-content/uploads/2014/01/2013-CISCRP-Study-Study-Participant-Experiences.pdf
*Dans le cadre des études Roche, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) désignent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique (RCH)